English Version

 

David Delruelle est un artiste collagiste né à Bruxelles en 1988.

 

Diplômé en Arts plastiques à l’EPS Saint-Luc de Bruxelles en 2012, il se consacre actuellement à la pratique du collage, son médium de prédilection.

 

Ainsi David sillonne-t-il les marchés et les librairies de seconde main à la recherche de livres ou de magazines anciens, puis assemble, déconstruit ou recompose en atelier les images retenues afin de questionner leur nature.

 

Plusieurs thèmes se dégagent de ses travaux, lesquels participent d’une réflexion sur l’art du collage lui-même, sa technique jouant souvent d’oppositions franches. David met ainsi en scène deux éléments discordants a priori mais dont la rencontre produit paradoxalement une signification cohérente – toujours teintée d’humour ou d’ironie, perceptibles dans le titre de l’œuvre.

 

Spacemen Sandwich, par exemple, imagine la rencontre entre deux cultures, l’une empreinte de traditions, plutôt tournée vers le passé et l’autre moderniste, projetée vers l’avenir. L’issue de cette rencontre est un choc – les cosmonautes sont mangés –, mais ce choc semble irréel, cette scène semblant extraite d’un film de science-fiction. Cet aspect se retrouve d’ailleurs dans de nombreux collages de David, notamment She Will, où une méduse géante vient perturber un bal, et dans Moon Shuttle 1962, qui voit un bus bondé quitter la Lune pour une destination inconnue.

 

Hard Fall  illustre quant à lui la rencontre entre deux symboles forts des États-Unis d’Amérique : le cow-boy et les tours jumelles. Le premier incarne la liberté, le second la puissance, et pourtant leur rencontre produit un effet parasite – celui d’une possible chute de l’Amérique.

 

Brigand confronte deux genres artistiques distincts : la sculpture et le collage. À partir de prélèvements sur les travaux de Michel-Ange, David conçoit un hybride inédit. Avons-nous au final une sculpture ou un collage ? Dans les deux cas il s’agit d’éléments en un certain ordre assemblés[1], l’artiste, qui se veut brigand, n’hésitant pas à rechercher dans un genre ce qui fait défaut à l’autre – le relief de la sculpture, la précision du collage à plat.

 

The Spectators  et To be continued...  interrogent enfin notre rapport aux œuvres d’art en confrontant notre pratique de spectateur au tourisme ou à la dévotion religieuse. 

 

Cécile Angelini

 

[1] « Se rappeler qu’un tableau, avant d’être un cheval de bataille, une femme nue ou une quelconque anecdote, est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées. » [Maurice Denis]

 

david.delruelle@gmail.com

http://daviddelruelle.tumblr.com

http://society6.com/DavidDelruelle

 

All artworks protected by International Copyright Laws.

© 2014 David Delruelle